Le cannabis doit sa mauvaise réputation aux films sur la drogue et aux médias sur ses effets en tant que stupéfiant. Bien qu’il s’agisse d’un aspect de cette plante, il n’en est pas moins qu’une autre facette à étudier concerne le cannabis médical. En effet, sous certaines conditions, en Suisse, le cannabis n’est pas un stupéfiant, il est qualifié de cannabis légal ou CBD légal.

La différence entre le cannabis légal et le stupéfiant

Le cannabis contient plusieurs substances chimiques qui sont regroupées sous le terme cannabinoïde. . Les plus importants cannabinoïdes connus sont le Tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD). Ces cannabinoïdes activent certains récepteurs dans le corps humain et provoque certaines réactions. Ainsi, le THC produit des effets psychoactifs qui affectent le rythme cérébral et le psychisme, c’est pour cette raison que la loi est si dure avec cette substance. En conséquence de quoi si la concentration de THC dans une plante ou un composé est supérieure à 1%, il est considéré comme stupéfiant. Dans le cas contraire, on parle de cannabis légal nommé CBD légal en référence à l’autre cannabinoïde du cannabis. Si vous êtes intéressé sur le CBD en Suisse, cliquez ici pour en savoir plus.

Le cannabis en milieu médical

Si l’on parle du cannabis en tant que stupéfiant, bien qu’il soit interdit par la loi, il peut tout de même être admis pour le traitement médical, sous certaines conditions. L’une d’entre elles concerne la teneur en substance active qui doit répondre à un standard dicté par la loi. Par ailleurs, le médicament qui contient le cannabis doit faire l’objet d’une préparation magistrale. Cela veut dire qu’un tel médicament ne doit pas être disponible à l’achat, mais que le pharmacien doit en faire la préparation médicamenteuse, suite à la présentation de l’ordonnance du médecin. L’utilisation du CBD légal, quant à lui, dispose d’une plus grande liberté. En effet, vous pouvez acheter du CBD sous plusieurs formes de médicaments, tant que leurs taux de THC ne dépassent pas le niveau légal accepté.

Le traitement par le cannabis

En ce qui concerne les prescriptions contenant du cannabis, ils servent pour le traitement des douleurs chroniques, dont les douleurs causées par un cancer ou une névrose. Il intervient également en réponse aux effets des maladies neurologiques et aux troubles musculaires comme la crampe ou la spasticité. Le CBD légal couvre, quant à lui, un plus large spectre. On l’utilise en antidouleur, en anti-inflammatoire et pour contrer la nausée. Il peut également traiter l’anxiété, les crises d’angoisse et certains troubles du mental. Le CBD permet également de soulager certains maux comme l’arthrose rhumatoïde, l’épilepsie ou les maladies cardiovasculaires.