Les causes exactes de la maladie de crohn restent encore mal connues alors que sa fréquence varie fortement d’un pays à l’autre. Plusieurs facteurs existent : les facteurs environnementaux, génétiques et immunologiques. Aucun test unique ne permet de diagnostiquer la maladie actuellement. En fait, ce dernier se repose sur une gamme d’examens complémentaires et de tests médicaux afin de cibler une personne atteinte. Alors, vous voulez savoir comment vivre normalement avec la maladie de crohn ? Voici quelques conseils.

Se faire du bien

La pratique du Yoga apporte des bienfaits sur le syndrome du colon irritable et sur la maladie de Crosne, tout simplement en travaillant sur la respiration. Mais aussi, l’activité physique uniforme facilite le bien-être et le lâcher-prise, évacue les toxines, affermit la sangle abdominale et favorise la digestion. L’automassage et la méditation sont également des chemins accessibles dans le but d’apaiser l’esprit.

Pour pouvoir amener d’excellents résultats sur la digestion, reconnecter avec son corps et évacuer ses émotions négatives sont nécessaire puisqu’on sait que les émotions fortes, fatigues et stress peuvent certainement impacter notre digestion. Notamment, l’esprit et le corps sont inséparables, mais le ventre, lui, est notre second cerveau.

Employer des plantes/épices et tenir un journal de bord

Les épices et les plantes sont riches en vertus anti-inflammatoires et digestives bien connues en ayurvéda. Notamment au thym, au fenouil ou à l’aloe vera pour cicatriser les muqueuses. Romarin pour soigner les troubles de l’estomac. Mais autant le gingembre, comme un véritable antiseptique interne.

Pour que vous puissiez lister les divers symptômes observés au jour le jour et lister aussi les effets des solutions entreprises, il est avisé d’avoir un journal de bord. Plus particulièrement dans le but de mettre toutes les chances de son côté. Cette méthode permet de dresser le tir, si nécessaire, mieux comprendre les agents extérieurs qui participent à bouleverser notre organisme, ainsi que les aliments qui peuvent poser problème.  

Prendre son temps et revenir à la simplicité

Il est irréalisable de modifier l’alimentation du jour au lendemain. L’essentiel c’est de ne pas se décourager et de garder son cap. Adopter une hygiène de vie neuve ne doit jamais se passer d’indulgence et se fait sur la durée. Ainsi, il est conseillé de cuisiner à la maison, de temps en temps, avec des recettes réduites au minimum ou à base de produits naturels afin d’avoir une alimentation saine. Cette initiative permet de rétablir un intestin affaibli et de mettre son corps au repos. En effet, l’alimentation actuelle comporte des additifs, de toutes sortes de produits toxiques. En outre,elle est riche, en graisses hydrogénées, saturées ou en sucres. Tant d’éléments hautement inflammatoires pour le corps. Donc, vous devez craquer sainement ces petites bouchées salées ou sucrées à base de fruits secs ou de céréales, ces energy balls, ces noisettes, ces amandes ou ces noix.

Pour couvrir nos besoins et pour garantir un nettoyage intégral de l’organisme, il est nécessaire de boire de l’eau suffisamment chaque jour. Pour une hydratation active, rien ne peut remplacer l’eau. Dans ce cas, il faut miser minimum 2l d’eau au quotidien puisque pour assurer ses fonctions vitales, déjà le corps libère 33 cl d’eau et 1,5 l à travers les urines. Cependant, pour bien répondre aux nécessités de notre corps, comme à notre plaisir, l’eau peut s’agrémenter de plusieurs manières (des épices, des fruits, du gingembre, de la menthe, avec du thym, nature en tisane ou en infusion…).

En plus de laisser le temps aux papilles gustatives, d’accélérer leurs perceptions au cerveau, prendre le temps de bien mâcher agrée la garantie d’une meilleure digestion. Favorisant ainsi une digestion pure des nourritures, la mastication active en effet la sécrétion des sucs digestifs dans l’estomac. Rappelez-vous, le tube digestif entreprend d’abord dans la bouche.

Alors, pour mieux vivre avec la maladie de crosne, il est conseillé de bien respecter ces notions.