Le vertige touche chaque année toutes les personnes, cela sans distinction d’âge ou de sexe. Les causes associées à ce phénomène désagréable sont si nombreuses, mais la plus connue d’entre elles est sans doute le VPPB ou vertige positionnel paroxystique bénin qui survient lorsque des dépôts de cristaux de carbonate de calcium viennent se tapir dans l’oreille interne.

Comprendre la formation des cristaux dans les oreilles

Quand les médecins évoquent l’apparition de cristaux dans les oreilles, cela concerne les vertiges causés par une atteinte de l’oreille interne. Que sont exactement ces cristaux dans l’oreille ? Avant de répondre à cela, il faut d’abord comprendre leur rôle. Essentiellement composés de carbonate de calcium, les cristaux de l’oreille recouvrent la membrane tectoriale de l’oreille interne, ils assurent normalement à l’équilibre du corps via les cellules otolithiques vestibulaires qui transmettent les informations au cerveau par le biais du nerf vestibulaire. Lorsque les cristaux dans les oreilles se détachent de la membrane tectoriale, les informations parvenant au cerveau ne sont plus correctes, ce qui engendre les sensations de vertige et de déséquilibre. Il faut savoir qu’en se dissociant de la membrane tectoriale, les cristaux de l’oreille deviennent mobiles, surtout lorsque l’on bouge la tête.

Quels sont les signes d’alerte pour reconnaître la présence de cristaux dans les oreilles ?

Quand les cristaux de l’oreille ont commencé à se détacher de l’oreille interne pour se déplacer librement à l’intérieur de cette dernière, la première sensation éprouvée est les vertiges. La personne a notamment l’impression d’être à bord d’un navire en train de tanguer ou d’une pièce qui tourne. Il convient de noter que les symptômes des cristaux dans les oreilles apparaissent la plupart du temps de manière soudaine, sans préavis, surtout lorsqu’on change subitement la position de la tête. Pour le cas des vertiges qui touche plus de 4 millions de personnes adultes tous les ans, ceux-ci sont plus connus dans le jargon médical sous l’abréviation de VPPB ou vertiges paroxystiques positionnels bénins. Les femmes sont notamment les plus touchées et l’on n’a pas encore trouvé d’explications concrètes sur ce fait. Il faut savoir que l’intensité de l’étourdissement peut varier d’un individu à un autre et les vertiges peuvent parfois être accompagnés de nausées ou de vomissements. Les vertiges durent généralement quelques heures, mais peuvent s’étendre jusqu’à plusieurs jours pour certains cas compliqués. Par ailleurs, il est important de souligner que seul un diagnostic sérieux permet de confirmer que les cristaux dans les oreilles se sont déplacés ou pas. En effet, les vertiges répétitifs ne signifient pas obligatoirement un déplacement des cristaux de l’oreille. Il pourrait, entre autres, s’agir de la maladie de Ménière. Si vous avez des doutes, le mieux est de consulter au plus vite un médecin.

Quels sont les traitements lorsqu’on a des cristaux dans les oreilles ?

Le traitement des cristaux dans les oreilles nécessite souvent un diagnostic complet. La première chose à faire est donc de consulter un médecin spécialisé en ORL. Durant la phase d’auscultation nommée examen vestibulaire, le spécialiste examinera l’oreille interne du patient ainsi que ses mouvements oculaires pour confirmer que les cristaux se sont bien détachés et que ceux-ci sont effectivement responsables des vertiges. Il faut savoir que la solution des cristaux dans les oreilles est différente pour chaque patient, mais d’une manière générale, le patient reçoit quelques médicaments et a droit à quelques jours de repos. Si la présence de cristaux dans le vestibule de l’oreille interne est confirmée, des manœuvres de kinésithérapie sont aussi recommandées pour faire diminuer ou disparaître les vertiges.