Dispositif médical conçu pour contrôler et arrêter une hémorragie, le garrot est recommandé dans les cas d’extrême urgence, le temps que les secours arrivent sur place et prennent le relais. À poser directement sur un membre blessé, il permet de stopper le saignement. Les chirurgiens l’utilisent également lors de leurs interventions afin de diminuer, de détourner et d’empêcher le flux sanguin. Cependant, il faut savoir que sur le long terme, le garrot ne constitue pas la meilleure des solutions, car il présente certains risques. De plus, une mauvaise manipulation peut engendrer de graves conséquences pour la personne blessée. De ce fait, il est important d’apprendre correctement l’installation du garrot. C’est la raison pour laquelle, des formations sur la pose de garrot sont régulièrement proposées au grand public.

Les différents types de garrots

Selon l’usage et le niveau de sécurité souhaité, il existe différents types de garrots :

– Le garrot médical : Facile d’utilisation, celui-ci est destiné à des usages médicaux (actes de secourisme, opérations chirurgicales, etc.).

– Le garrot pneumatique : À la fois pratique et sécuritaire, ce type de garrot est aussi très utilisé lors des actes opératoires, dans le domaine de la chirurgie moderne.

– Le garrot improvisé : Aussi connu sous le nom de le garrot d’urgence, celui-ci est idéal pour compresser les saignements traumatiques.

– Le garrot à clip ou garrot réutilisable : Ce type de garrot est particulièrement utilisé lors des actes de secourisme, que ce soit par les particuliers ou le personnel médical. Il est doté d’une ouverture facile et rapide, avec un desserrage progressif.

– Le garrot tactique ou garrot tourniquet tactique est utilisé exclusivement en urgence, notamment en milieu extra-hospitalier. Ce dernier est le plus recommandé de par son efficacité et sa fiabilité. Doté d’une vis de réglage de sécurité, il permet une compression plus sûre et un desserrage facile et rapide, ce qui réduit les risques liés à son utilisation. De plus, la pose garrot tourniquet est très facile. Il est aussi équipé d’une bouclerie en métal qui lui permet d’être plus robuste.

Sur sanoetpharm.fr, vous trouverez un large choix de garrot tourniquet cat pour une utilisation optimale.

Mais comment faire correctement un garrot ?

Le garrot doit être appliqué au-dessus de la plaie, soit au-dessus du genou pour toute blessure du membre inférieur et au-dessus du coude pour les blessures du membre supérieur. Quel que soit le type de garrot utilisé, serrez-le juste assez pour stopper l’hémorragie, mais évitez d’exercer trop de pression. Si le saignement persiste, serrez le garrot un tout petit peu jusqu’à ce que la plaie ne saigne plus.

N’oubliez pas de noter l’heure de pose et d’en informer les secours une fois qu’ils seront sur place. Évitez également de mettre du vêtement ou de la couverture dessus, car le garrot pourrait être dissimulé et les sauveteurs pourraient ne pas le remarquer au risque d’oublier de le desserrer.En effet, il ne doit être desserré que par une équipe médicale une fois arrivé à l’hôpital.

Le garrot présente-t-il des risques ?

Il est important de noter qu’un garrot serré très fort et laissé au-dessus de la plaie plus de deux heures peut entraîner une paralysie ou du gangrène du membre sur lequel se trouve la plaie en question. Cela peut même provoquer des troubles rénaux pouvant même conduire au décès. En effet, la macro et la micro-circulation sont bloquées par le garrot. C’est la raison pour laquelle, il faut emmener la victime de l’hémorragie au service d’urgence dans l’heure qui suit l’accident.

Aussi, afin d’éviter les risques, n’utilisez le garrot que pour des situations exceptionnelles nécessitant une intervention d’urgence (notamment, une hémorragie externe importante), lorsque tous les moyens adoptés ont échoué.