La formation SSCT (Santé, Sécurité et Conditions de Travail) apporte plusieurs avantages aussi bien aux membres du CSE (Comité social et économique) qu’aux employés. Ainsi, elle est obligatoire et est régie par des textes règlementaires stricts. Malgré son importance, elle est parfois négligée à cause d’un manque de temps. Les représentants du personnel doivent y consacrer quelques jours par an (entre 3 à 5 jours environ). Malheureusement, il n’existe que deux possibilités de formation : inter-entreprises et intra-entreprise. La présence du formateur est requise.

Les raisons d’être des formations SSCT

Une entreprise doit obligatoirement disposer d’un CSE (Comité social et économique) composé de plus de 11 employés. Cette entité a pour fonction de représenter l’ensemble du personnel auprès des dirigeants. Leur existence permet de prévenir les risques au travail. D’après la loi en vigueur depuis le 14 février 2018, ses membres doivent se former en SSCT. À son article L2315-18, cettedite loi stipule que les représentants des employés formant le CSE peuvent se former. Le but de cette formation est de leur permettre de bien maitriser leurs fonctions. Elle touche le domaine de la santé, de la sécurité ou des conditions de travail.
Les séances de formation peuvent se dérouler au sein des locaux de l’organisme formateur à des horaires fixés au préalable, comme chez idprevention.com. Elles peuvent aussi avoir lieu à l’extérieur de la société.

Suppléant ou titulaire, un membre de ce comité est contraint de se former à chaque fois qu’il est élu. Pour tout nouveau mandat, le contenu de la formation est mis à jour systématiquement. L’objectif est de donner de nouvelles informations aux anciens représentants des employés. Le choix d’un formateur ne doit pas être anodin. Il est important de choisir un professionnel reconnu par la Préfecture.

Séances inter-entreprises

Ces formations sur la santé au travail consistent à rassembler les membres du CSE de plusieurs entreprises dans un même endroit (hors du lieu de travail). En général, ces derniers sont issus d’une zone géographique unique. Regroupant plusieurs personnes à la fois, elles favorisent l’interaction et sont animées. L’intervention d’un formateur est indispensable pour les formations inter-entreprises. Il anime les discussions entre les différents participants.

Le principal avantage de ce type de formations ? Elles permettent de connaître les réalités dans les autres établissements professionnels et de partager ses propres expériences. Grâce à eux, il est plus facile de résoudre des problèmes inhabituels. Outre les échanges d’expériences, le formateur prévoit des cours basés sur des situations réelles. Pour les expliquer, il présente des exemples concrets. Son but est de créer une formation enrichissante pour les élus.

Malgré cet atout des formations inter-entreprises, elles présentent une faiblesse : leurs dates sont souvent repoussées. Parfois, le formateur n’arrive pas à rassembler toutes les cibles au même moment. Ainsi, il est contraint de fixer un rendez-vous ultérieur pour les former.

Séances intra-entreprises

Elles diffèrent des formations interentreprises par le lieu où elles se déroulent. Le formateur en santé et sécurité au travail organise ses cours dans les locaux de l’entreprise. À la demande des élus, elles peuvent avoir lieu à l’extérieur pour s’éloigner de l’environnement professionnel habituel et se concentrer. Elles disposent d’un atout non négligeable : elles sont économiques.

En général, les formations inter-entreprises nécessitent un budget important qui inclue des frais de déplacement. Ayant lieu au bureau même, les coûts des formations intra-entreprises sont plus abordables. Les élus n’ont pas besoin de se déplacer pour se former. De plus, les honoraires du formateur sont forfaitaires. En matière de temps, elles sont économiques, puisque les participants sont plus simples à regrouper.

Ce type de formations sur les risques psychosociaux et sur la santé au travail possède un autre avantage. Elles permettent de trouver des solutions spécifiques aux problèmes de l’entreprise. Les élus posent des questions sur des situations problématiques propres à leur domaine d’activité. Enfin, le formateur aide à l’établissement d’un plan d’intervention adapté à la situation des employés. Pour cela, il organise un atelier lors de la dernière séance. Comme pour les formations interentreprises, la présence du formateur est requise pour une meilleure assimilation des connaissances.

Contenu de la formation

La formation s’étend généralement sur 3 à 5 jours. Sa durée varie selon le nombre d’élus présents (plus ou moins de 300 personnes). Elle tourne autour de deux thèmes. Le premier est l’amélioration des compétences des élus dans le repérage et la mesure des risques au travail. Le second, quant à lui, est l’initiation aux stratégies à appliquer pour développer des solutions adaptées au personnel de l’entreprise.

Concrètement, quel est le contenu de cette formation ? Durant les cours, les élus approfondissent leurs connaissances sur la médecine du travail. Ils apprennent à analyser les conditions de travail à partir de plusieurs outils. Ils développent des solutions appropriées à leur situation : santé, sécurité et meilleures conditions de travail.

Parmi les modules dispensés par le formateur figure : le fonctionnement et la création du CSE et les types de prévention des risques professionnels. L’organisation des réunions, les outils indispensables aux élus, la stratégie d’amélioration de l’environnement de travail en font également partie. Il propose également un module sur la recherche du véritable sens des notions de sécurité et de santé. Enfin, il enseigne la mise en place d’une solution conforme à la législation.