Les douleurs dentaires apparaissent habituellement suite à des chocs ou à une infection. Une telle situation d’urgence peut survenir à des moments inappropriés comme un week-end ou des jours fériés. L’hôpital n’étant pas ouvert 24 h sur 24, la garde vient ainsi remédier à ce problème en permettant de se faire soigner. Vous pouvez dès lors bénéficier de l’expertise d’un dentiste en ligne pour vos problèmes de dentition.

Obtenir le secours d’un dentiste en ligne

La survenance des douleurs dentaires est inattendue. Le patient qui souffre est empressé de recevoir les soins appropriés, mais le médecin habituel n’est malheureusement pas toujours disponible. Dans de telles conditions, il urge de contacter le plus rapidement possible un autre soignant. C’est pour cette raison qu’il existe des sites internet dédiés aux renseignements sur les médecins dentistes de garde. C’est le cas de la plateforme urgencedentiste.fr.

Il suffira de vous rendre sur votre navigateur et d’insérer le lien dans la barre de recherches pour tomber directement sur le site dédié. Si vous ne disposez pas du lien d’un site spécifique, vous pouvez taper directement les expressions clés de votre recherche telles que « consulter un dentiste en urgence ». Le moteur de recherches fera apparaître le site associé ou une liste de pages parmi lesquelles vous choisirez celle qui vous convient.

Tout compte fait, quel que soit le site choisi, celui-ci vous détaillera la procédure à suivre pour entrer en contact avec le spécialiste. La personne au bout du fil peut vous fournir les coordonnées du dentiste de garde de votre région. Selon le cas, il peut vous mettre en contact avec le service d’urgences dentaires de la clinique ou du centre de santé le plus proche de votre demeure. Il ne vous reste plus qu’à appeler le numéro fourni pour une prise en charge immédiate.

Le déroulement de la consultation

L’urgence dentaire est une situation particulière comparativement au simple mal de dents. Dent cassée, abcès des gencives, saignement persistant sont des cas d’urgence qui doivent être pris en charge aussitôt pour éviter une infection générale du corps.

Le dentiste est ce médecin qui s’occupe des dysfonctionnements bucco-dentaires. À l’entame de la consultation, cet expert s’enquiert des informations relatives à vos antécédents médicaux. Il doit vous poser des questions précises et il est de votre devoir de lui fournir tous les renseignements utiles sur votre état de santé. Ainsi, si vous souffrez d’une maladie chronique comme la drépanocytose, vous devez l’en informer. Ces données lui permettront d’adapter le traitement à votre situation.

Ensuite, à l’aide de ses instruments, il observe la partie douloureuse et effectue toutes les vérifications nécessaires. Lorsque la situation l’exige, il peut vous demander de réaliser une radiographie ou le faire lui-même. Suite à cette analyse, il élucide le problème et vous indiquera le traitement à appliquer. Il peut s’agir de la consommation de comprimés et là il vous prescrit une ordonnance. Si votre rétablissement nécessite une thérapie, il vous indiquera les précautions à prendre et les jours de vos visites médicales.

Dans tous les cas, il est vivement recommandé de ne pas traîner sur les malaises dentaires au risque de vous créer d’autres ennuis plus graves.

La garde des chirurgiens-dentistes : un service organisé

Le code de la santé publique en ses articles L.1435-8 et R.4127-245 et le décret no 2015-75 du 27 janvier 2015 définissent le mode d’organisation du régime de garde des médecins dentistes. De ces dispositions, il ressort que c’est l’agence régionale de la santé après avis du conseil régional de l’ordre des chirurgiens-dentistes qui établit l’ensemble de la permanence des soins dentaires et des soins ambulatoires.

Ainsi, chaque département de France dispose de ses propres chirurgiens-dentistes. On distingue parmi eux les libéraux, les collaborateurs, les remplaçants et les dentistes salariés des centres de santé. Leur action est réglementée et ils bénéficient des émoluments d’astreinte. Il faut aussi noter que le prix d’une consultation en dehors des jours ouvrables est sujet à une majoration estimée à 30 euros.