Parler ouvertement des problèmes intimes n’est pas toujours facile. Cependant, ce sont des troubles qu’il ne faut jamais négliger, d’autant plus que les conséquences sur la santé peuvent s’avérer graves. Entre autres, ressentir des douleurs dans les parties intimes, par exemple durant la miction peut être le signe d’une infection urinaire. Et si elle n’est pas traitée à temps, des complications peuvent survenir. Justement, parmi les troubles les plus fréquents figurent la cystite. Aussi, afin d’aider ceux qui en souffrent, voici quelques conseils pour la prévention et le traitement de cette infection urinaire !

Qu’est-ce qu’une cystite ?

La cystite est une inflammation de la paroi de la vessie. Touchant essentiellement la gent féminine, et plus rarement les hommes, elle se manifeste par différents symptômes, dont :

  • Des sensations de brûlures durant la miction ;
  • Des envies plus urgentes d’aller fréquemment aux toilettes ;
  • Des gouttelettes d’urine émises inopportunément ;
  • Des douleurs au bas ventre ;
  • Parfois même du sang ou du pus dans les urines

Pour le traitement de cette infection urinaire, il faut agir dès l’apparition des premiers signes. Boire beaucoup d’eau aide effectivement à éliminer les toxines et à « nettoyer » l’appareil urinaire, avant même de penser à prendre un médicament pour cystite.

Mais, si la cystite n’est pas traitée rapidement ou comme il faut, des complications peuvent survenir, notamment des récidives plus fréquentes du problème. Dès fois, elle peut conduire à ce qu’on appelle une pyélonéphrite. Traité en urgence, il s’agit d’une infection des reins se manifestant par des douleurs au niveau des reins, des frissons et une forte fièvre.

Quelles sont les causes de la cystite ?

La cystite touche surtout les femmes de 20 à 40 ans en raison de leur urètre court. En effet, la cystite est surtout due à une prolifération de bactéries de type Escherichia coli ou colibacille. Ces dernières se trouvant essentiellement dans la région anale ou parfois dans le vagin, elles peuvent donc rejoindre facilement l’orifice de l’urètre et atteindre la vessie. C’est par exemple le cas lors de rapport sexuel anal, puis vaginal, ou en cas de manque d’hygiène intime. Dans ces cas-là, lorsque les bactéries sont en cause, on parle de cystite bactérienne.

Il existe d’autres cas de cystites dites « non-microbiennes ». Ces dernières ont pour origine :

  • Une malformation dans la vessie ;
  • Une allergie ;
  • Des pathologies digestives ou gynécologiques ;
  • Des problèmes psychologiques ;
  • La radiothérapie ;
  • Ou même la prise de certains médicaments.

Comment soulager et traiter une cystite ?

Si vous ressentez un de ces symptômes, il est important de consulter rapidement un médecin pour un diagnostic rapide et un traitement de l’infection urinaire efficace. Le diagnostic se fait généralement grâce à des bandelettes d’urine. Si le résultat s’avère positif, le traitement de la cystite se fera essentiellement avec des antibiotiques et parfois des antispasmodiques pendant 5 jours. Si les symptômes persistent au-delà de cette durée et que le médicament pour cystite est inefficace, il faudra revoir le médecin pour réévaluer la situation. Vous pourriez alors passer des examens complémentaires pour découvrir d’éventuelles anomalies et adapter le traitement de l’infection urinaire en conséquence. C’est d’ailleurs le cas lors de cystites récidivantes où des bactéries ne sont pas forcément en cause.

Pour une infection urinaire un traitement sans ordonnance est aussi possible, avec les différentes astuces suivantes. En effet, pour soulager une cystite, vous pouvez :

  • Boire beaucoup d’eau pour faciliter l’évacuation des germes par les urines ;
  • Boire une infusion de thym toutes les 4 heures afin de profiter de ses bienfaits antibactériens et antiviraux ;
  • Prendre un verre d’eau contenant une cuillère à café de bicarbonate, une cuillère à café de jus de citron et 500 mg d’aspirine afin d’atténuer la douleur ;
  • Appliquer un cataplasme à base de poireaux sur le bas-ventre ;
  • Boire des boissons diurétiques comme le thé vert pour faciliter la miction ;
  • Faire une cure de probiotique pour restaurer la flore colique protégeant contre les invasions de corps étrangers.

Comment éviter la cystite ?

En matière de prévention, le traitement de la cystite passe avant tout par une bonne hydratation et une bonne hygiène intime. Ainsi, lavez-vous les parties intimes et changez de sous-vêtements au moins une fois par jour. Privilégiez les culottes en coton et les savons au pH neutre, car des produits inadaptés peuvent rendre les germes plus agressifs ! En outre, n’hésitez pas à uriner après un rapport sexuel pour éviter aux bactéries de rejoindre la vessie.

Par ailleurs, une bonne hydratation permet de nettoyer efficacement votre appareil urinaire. Diluées dans l’urine, les bactéries sont éliminées plus facilement. Pour cela, buvez 1,5 litre d’eau par jour et allez aux toilettes dès que l’envie vous prend. Bien s’hydrater permet également d’éviter la constipation. En effet, ce problème fait que les matières fécales restent plus longtemps dans le rectum et favorisent dès lors la prolifération des germes. Pour l’éviter, pensez à une alimentation saine, riche en fibres et en fruits et effectuez une activité physique régulière.