E-liquides : ce qu’il faut savoir sur leur composition

E-liquides

Publié le : 31 août 20236 mins de lecture

Le e-liquide est constitué d’arômes et d’additifs soigneusement dosés et dilués dans une solution de base PG/VG. La texture de la vapeur, sa densité, son intensité et sa saveur varient considérablement d’un produit à un autre, selon sa formule. Que faut-il savoir sur la composition des e-liquides ?

Une solution de base

La base constitue l’ingrédient majeur de tout e-liquide pour cigarette électronique. Il s’agit d’un liquide composé de propylène glycol (PG) et de glycérine végétale (VG) à des ratios variés. Une base 30/70 est, à ce titre, constituée à 30 % de propylène glycol et à 70 % de glycérine végétale, tandis qu’une formule 50/50 contient des parts égales des deux substances. Les sensations délivrées par le e-liquide va évidemment varier selon ces ratios.

Le propylène glycol a la propriété de mieux restituer les saveurs. Il reproduit aussi le hit qui se caractérise par la contraction de la gorge lorsque l’on fume une cigarette. Un e-liquide ayant une plus forte teneur en propylène glycol sera, de ce fait, plus intense, et conviendra davantage aux vapoteurs recherchant les sensations procurées par la cigarette. Il produira, en revanche, une quantité réduite de vapeur.

La glycérine végétale produit, pour sa part, une vapeur plus dense et abondante, mais s’avère moins efficace dans la restitution des saveurs. Une plus forte teneur en VG se traduit par une vape plus onctueuse, mais moins puissante.

À explorer aussi : Tendances actuelles dans l'industrie de la vape : ce que proposent les grossistes

Les arômes caractéristiques

Les e-liquides prêts à l’emploi sont proposés selon une variété d’arômes définissant le gout et la saveur caractéristique de chaque formule. Les concentrés aromatisants, tels que les huiles essentielles, ont été extraits de denrées naturelles. Ils ont l’avantage de l’authenticité de la saveur, mais peuvent contenir des traces d’impuretés résultant du procédé d’extraction. Il existe aussi des arômes artificiels tels que l’éthylvanilline, plus plébiscités dans l’industrie de la cigarette électronique. Ils s’avèrent en effet plus abordables que les concentrés naturels, et offrent des possibilités plus vastes en matière de composition. Il est, à titre d’exemple, possible de créer des saveurs originales telles que le bubble gum, la boisson énergisante, la barbe à papa, ou encore les friandises, comme celles proposées sur kmls.fr. Il est en revanche rare que les arômes artificiels puissent reproduire exactement les notes naturelles, notamment dans le cas des formules mono-arômes.

Les boosters de nicotine ou de CBD

Les boosters sont des substances ajoutées au e-liquide afin de procurer les effets attendus d’un produit comme la cigarette. Les e-liquides sont principalement boostés avec de la nicotine ou du CBD.

Les e-liquides à la nicotine sont obtenus en ajoutant des sels de nicotine à la solution de base. Ils sont proposés avec des concentrations variant généralement de 3 à 20 mg/ml, selon le niveau du vapoteur et de l’intensité souhaitée. Ces e-liquides sont adressés aux consommateurs qui choisissent le vapotage comme alternative au tabagisme ou comme solution de sevrage tabagique.

Les e-liquides au CBD sont obtenus en ajoutant des sels ou des concentrés de cannabidiol à la solution de base. Ces e-liquides sont aussi dotés de concentrations variées pouvant aller de 10 à 200 mg/ml. Il est de plus en plus tendance de vapoter du CBD à titre loisir ou à des fins thérapeutiques.

Les additifs pour parfaire la composition

Les additifs sont utilisés pour complémenter, rectifier, accentuer ou arrondir la saveur d’un liquide pour e-cigarette. Il existe, à ce titre, des agents sucrants apportant des notes sucrées ou des neutralisants permettant d’adoucir l’amertume ou l’acidité de certains arômes. Les exhausteurs de gout contribuent, quant à eux, à relever les saveurs et l’intensité du e-liquide. La menthe et le lactate de méthyle sont aussi très appréciés des vapoteurs recherchant la sensation rafraîchissante du menthol.

Peut-on composer soi-même son e-liquide ?

Composer soi-même son e-liquide représente une excellente alternative, notamment pour les vapoteurs réguliers. Cette solution revêt un avantage financier et permet de faire des économies non négligeables. Cela permet aussi au vapoteur de formuler un e-liquide parfaitement adapté à ses gouts et ses besoins. La densité de la vape, son intensité, sa puissance, son arôme, sa saveur en bouche sont autant de critères pouvant être peaufinés. Tous les kits DIY et les ingrédients nécessaires à la composition sont d’ailleurs facilement accessibles auprès d’un magasin ou d’un grossiste e liquide. Dans tous les cas, il est important de bien respecter les dosages de chaque composant pour éviter l’altération des saveurs, un dysfonctionnement de la cigarette électronique, voire les risques sur la santé. Il est également conseillé de laisser le liquide arriver à maturation avant de procéder au vapotage. Cette période de maturation peut durer quelques heures à quelques semaines selon les produits utilisés et la complexité de la composition. Elle permet aux saveurs de se développer et de se lisser pour une vape plus ronde et harmonieuse.


Plan du site