Présente principalement dans les muscles, la créatinine est un élément issu de la dégradation de la créatine par l’action des reins. Dans le cadre médical, il peut être demandé de réaliser une analyse du taux de créatinine afin de définir l’état de la fonction rénale chez un patient. Si une créatinine élevée peut indiquer un problème rencontré au niveau des reins, de nombreuses causes sont également susceptibles d’expliquer un tel phénomène. Il est donc important de bien comprendre à quoi correspond un tel résultat, qui n’est pas nécessairement synonyme d’insuffisance rénale.

Qu’est-ce que la créatinine ?

Il est possible de définir la créatinine comme un déchet métabolique résultant de l’élimination par les reins d’une protéine musculaire, la créatine. La présence de cet élément dans l’organisme est donc tout à fait normale. Son taux précis dépend directement de la capacité des reins à éliminer la créatine, il joue ainsi un rôle d’indicateur en cas de problème rénal. Un taux trop élevé ou trop bas signifie que les reins ont subi des dommages et constitue un symptôme d’un problème médical plus grave. Dans les deux cas, la filtration rénale n’est plus optimale et il est indispensable de réaliser des analyses plus poussées pour en déterminer l’origine. À l’occasion d’un bilan de routine impliquant une prise de sang, votre taux de créatinine peut vous être communiqué. Si sa valeur apparaît comme anormalement haute, il ne faut pas paniquer pour autant : de multiples causes peuvent influer sur ce résultat, sans qu’une altération du fonctionnement des reins en soit à l’origine.

Taux de créatinine haute dans le sang

On peut connaître le taux de créatinine par prise de sang du patient. Il s’agit d’une créatininémie classique. Pour être considérée comme normale, celle-ci ne doit pas dépasser un taux de 13 mg/l. Des facteurs variés comme l’âge ou le poids de la personne influent cependant sur ce nombre. Une créatinine haute est observée dans le cadre de nombreuses affections comme l’insuffisance rénale ou cardiaque, la leucémie, l’hyperthyroïdie ou encore l’acromégalie. Des taux anormalement élevés se rencontrent aussi chez les femmes enceintes atteintes de prééclampsie et les prématurés. Enfin, une valeur importante peut aussi s’expliquer par des phénomènes bien moins graves tels que l’hypertension artérielle, la goutte, la déshydratation, l’épuisement physique ou bien une blessure musculaire. Lorsque le taux de créatinine monte, cela signifie généralement que les reins sont endommagés. Il ne faut pas négliger pour autant les conditions particulières qui viennent influer sur ce résultat comme une fatigue excessive.

Taux de créatinine élevée dans les urines

Le taux de créatinine urinaire est appelé la créatinurie. Comme pour la créatininémie, il peut aussi bien indiquer une maladie qu’être dû à des causes ne relevant pas d’une pathologie. Pour faire cette analyse, un dosage de la créatinine est à réaliser en recueillant les urines éliminées durant une période de 24 heures. Un taux normal se situe alors entre 900 et 1 800 mg/24 h chez la femme, et entre 1 200 et 2 000 mg/24 h chez l’homme. Quand un taux de créatinine urinaire est élevé, cela peut indiquer que le patient souffre de diabète sucré ou d’hypothyroïdie. Néanmoins, une créatinine élevée peut aussi être liée au comportement des personnes. Les sportifs de haut niveau et les individus consommant des protéines en grande quantité affichent des taux plus importants. Après une période de jeûne, le taux de créatinine peut aussi être plus élevé qu’à la normale.

Taux de créatinine et pratique sportive

Il est un cas particulier à prendre en compte : celui du taux de créatinine chez les sportifs. Pour en savoir plus sur la question d’une créatinine trop importante dans ce contexte, vous pouvez vous reporter au site julienvenesson.fr. En effet, la créatinine est issue de la créatine phosphate que les muscles emploient pour donner de l’énergie. De ce fait, les personnes possédant une masse musculaire plus importante affichent un taux de créatinine naturellement plus élevé que la moyenne. Les personnes consommant des compléments alimentaires à base de créatine font également monter leur taux de créatinine dans le sang. La pratique sportive entraîne la production de créatinine : si le test est réalisé le lendemain d’un effort intense, la valeur sera là aussi surélevée.