La prothèse du genou a pour but de remplacer le cartilage endommagé. En l’absence des traitements, l’altération de ce dernier se généralise sur l’ensemble du genou. La déformation s’aggrave et entraîne une instabilité et un déséquilibre en marchant. Si on est arrivé à ce stade, il est envisageable de recourir à la prothèse. 

Quand faudra-t-il se faire opérer votre genou ?

Quand une arthrose de genou devient incommodante, limite le périmètre de marche et présente une importante déformation, il est envisageable de poser une prothèse. Cette pratique consiste à remplacer le cartilage abîmé qui se trouve au niveau de l’articulation. C’est une intervention fréquente à Montreux, mais elle est relativement lourde. Comme toute opération sur le corps humain, la chirurgie du genou présente certains risques de complication, liés aux pathologies du sujet ou à son âge. Le plus souvent, on la pratique chez les seniors. Mais la pose de protège-genou en vaut le coup. L’intervention est bien réglée. Vous pouvez marcher quelques heures après cette chirurgie du genou ou le lendemain au plus tard. 

Quels sont les principes de l’opération du genou ?

Avec un stade avancé d’une arthrose de genou, il vous est possible de remplacer les cartilages usés par une intervention chirurgicale. L’opération permettra de changer l’architecture de votre membre inférieur, surtout l’axe général de la jambe. Avant d’opérer, le chirurgien devrait prendre en compte de votre état général, votre poids et surtout l’état cardiovasculaire et le diabète. Il vérifie aussi la gêne fonctionnelle, la déformation du genou et la destruction articulaire. C’est à partir de tous ces critères qu’il réalisera l’opération. L’intervention dure, généralement, entre quarante à soixante minutes. On peut l’effectuer sous anesthésie locorégionale ou générale. On enlèvera le matériel mis en place quand la consolidation est acquise, environ dix-huit mois après la pose de l’appareil. Si vous êtes à la recherche d’un spécialiste en chirurgie du genou à Montreux, vous pouvez visiter ce site https://onlyknee.swiss/

Existe-t-il d’autres solutions pour éviter l’intervention chirurgicale ? 

Certains facteurs freinent le plus souvent la décision d’un patient de se faire opérer. Il a peur des douleurs et des complications post-opératoires. Il s’inquiète de quitter sa maison pour s’installer dans un centre de rééducation. Dans ces différents cas, le chirurgien du genou lui conseille de suivre d’autres thérapeutiques. Cela permet de repousser la chirurgie. On demande par exemple au malade de porter des semelles adéquates, des genouillères ou de pratiquer des exercices quotidiens. Les mouvements stimulent le cartilage. On lui prescrit de corticoïdes en injections intra-articulaires. Les médicaments à base d’acide hyaluronique diminueront les douleurs et lubrifient les articulations. On ordonne aussi ce traitement si l’opération est impraticable.