Boire un verre de lait peut provoquer de mauvaises conséquences chez certaines personnes. Comment reconnait-on qu’une personne souffre d’une intolérance en lactose ? Et quelles sont les différentes solutions ? Retrouvez ici les détails nécessaires sur cette intolérance, et l’alimentation qu’on doit consommer pour y éviter.

L’intolérance en lactose

En général, le lactose est un glucide qui se présente dans le lait des mammifères et dans les produits laitiers. On peut aussi le trouver dans certains médicaments et dans certains produits tels que les gâteaux, les sauces ou les pâtes à tartiner.

En effet, la muqueuse intestinale sécrète une enzyme appelée lactase. Elle dissocie ce type de sucre en galactose et en glucose. L’activité de cet enzyme peut diminuer jusqu’à l’âge adulte. Il peut arriver que la production de lactase ne soit plus suffisante, et le lactose n’est plus absorbé et digéré totalement. Cela peut provoquer des conséquences très désagréables chez l’individu.

Désormais, il existe un complément alimentaire pour éviter l’intolérance en lactose. Ce complément se constitue des ferments lactiques pour produire de lactase. Il est destiné pour tout niveau d’intolérance, et une seule gélule doit être prise par jour. Pour acheter ce produit en ligne, veuillez visiter le site www.lactolérance.fr/

Symptôme de l’intolérance en lactose

Il y a une grande différence entre l’intolérance en lactose et l’allergie aux protéines de lait. Le premier correspond à la diminution totale ou partielle de la production de lactase. Dans ce cas, le système immunitaire n’intervient pas. Cette intolérance est surtout responsable de manifestations digestives inconfortables.

Quant à l’allergie, elle est liée à la réaction du système immunitaire contre plusieurs protéines de lait. Cela se manifeste par l’eczéma, l’urticaire, l’asthme ou le choc anaphylactique.

Généralement, les symptômes de l’intolérance en lactose interviennent après avoir consommé les produits laitiers. Les manifestations se font entre 30 minutes à 2 heures après l’alimentation, mais le délai varie en fonction de la quantité du produit consommé. Les principaux signes de cette intolérance sont :

  • Les douleurs abdominales ;
  • Les ballonnements ;
  • L’inconfort abdominal ;
  • Les gaz en abondance ;
  • Les troubles de transit avec une constipation ou avec une diarrhée ;
  • Pour la forme la plus grave, le vomissement.

Ces symptômes peuvent être aussi des signes des autres maladies comme la maladie de Crohn. Ainsi, pour savoir si l’on souffre vraiment de l’intolérance en lactose, effectuer un diagnostic est indispensable.

Quelques conseils pour faire face à l’intolérance en lactose

Les produits laitiers sont les principales sources de calcium, qui peut contribuer à la croissance et à la solidité osseuse tout au long de la vie. Donc il ne faut pas les supprimer complètement dans l’alimentation. Si vous souffrez d’une intolérance en lactose, veuillez suivre quelques conseils suivants :

D’abord, il faut éviter de boire du lait en grande quantité. On doit le consommer avec d’autres aliments pendant le repas, mais on peut aussi l’incorporer dans les préparations à savoir la béchamel, les crêpes ou la purée. Il est aussi essentiel de fractionner sa prise.

Ensuite, il vaut mieux consommer des fromages affinés ou à pâte dure qui sont moins riches en lactose. Remplacez également le lait de la vache par des laits sans lactose comme le lait du coco ou le lait de soja.

De plus, le lactose peut se présenter dans les autres aliments comme les potages, les gâteaux ou les jus de fruits. Ainsi, on doit bien lire les étiquettes des produits avant de les acheter. Vous pouvez aussi utiliser des préparations pharmaceutiques qui sont à base de lactase. Il s’agit d’un complément alimentaire qui apporte une lactase dans le corps pour traiter contre l’intolérance en lactose.

Ainsi donc, afin d’éviter cette intolérance, la meilleure solution est de consommer des aliments qui sont pauvres en lactose. On peut aussi le corriger en apportant une lactase synthétique dans le corps humain.